Startups : Qu’est ce que le Minimum Viable Product (MVP) ?

0
355
Nombre de vues
Minimum Viable Product

Définir son Minimum Viable Product est une étape essentielle pour les startups. Devidia vous propose une définition du MVP et quelques exemples.

Le Minimum Viable Product

Le MVP est un produit qui dispose le panel de fonctionnalités minimum pour résoudre la frustration centrale de votre business.

Normalement, vous avez créé votre startup dans le but de répondre à un besoin, à une frustration encore non-résolue. Si vous démarrez seulement avec votre idée et rien de développé, votre premier objectif sera de prouver que les consommateurs veulent ce que vous allez produire. Le Minimum Viable Product représente ce que vous allez construire, au minimum, pour le prouver.

Cela semble évident, mais de nombreuses startups développent des produits dont personne ne veut. Un produit peut avoir les plus belles fonctionnalités du monde, ces dernières ne répondent pas forcément au problème originel.

Construire un MVP peut vous faire économiser du temps et de l’argent, mais ce n’est pas une excuse pour construire un mauvais produit. Cela oblige à réfléchir à tous les éléments que votre produit devrait avoir (en terme de page et de fonctionnalités) et de ne choisir que ceux qui sont indispensables pour séduire vos utilisateurs (ou clients).

Prouver votre MVP

Généralement, vous n’avez pas besoin de créer quelque chose de tangible pour valider votre hypothèse.

Mark Randall, chef de stratégie chez Adobe annonce :

« Écrivez seulement le code quand vous ne trouvez aucun autre moyen de valider votre hypothèse »

Vous pouvez aller voir les clients directement, faire des tests sur votre site ou encore faker votre produit, de nombreuses méthodes vous permettent de prouver son utilité.

La technique de Fake It Till you Make it (appelé également Smoke Test) est de créer une landing page où vous expliquez en quelques lignes votre produit et où les internautes peuvent laisser une adresse mail. Cela vous donnera des indications sur la pertinence de votre projet. Mais laissons de coté le Fake It Till you Make it puisqu’un article entier y sera consacré.

Quelques exemples

Apple

Apple est aujourd’hui l’une des entreprises les plus cotées au monde. Cependant, lorsqu’elle fut créée, en 1976, rien ne semblait indiquer ce destin. A cette époque, les ordinateurs ne connaissaient pas le succès qu’ils ont aujourd’hui. L’entreprise choisit donc de ne proposer que son MVP.

L’Apple 1 n’était qu’un circuit imprimé avec un clavier, ce qui ressemblait fortement à une machine à écrire. Il n’y avait ni écran, ni périphérique.

Apple 1
Crédits : https://www.flickr.com/photos/78147607@N00/281712899

eBay

En 1995, quand le site a été lancé, il s’appelait AuctionWeb, du nom de sa principale fonctionnalité (auction = enchères). Voyez ci dessous, la première image du site web, bien différent aujourd’hui.

Auction Web

Kickstarter

Kickstarter a bouleversé la façon de financer les projets créatifs en permettant au commun des mortels de soutenir les créateurs aux quatre coins du monde. Si l’idée parait évidente aujourd’hui, il fallut 6 à 7 ans à Perry Chen, le fondateur, pour lancer le site.

Conclusion

Nous voyons généralement la qualité des produits aujourd’hui en oubliant qu’ils sont le fruit d’années d’évolution.

Le Minimum Viable Product est une philosophie. Même après le succès de votre produit et son développement, il vous faudra choisir ce qu’il va être nécessaire de développer en premier. Cette philosophie n’est pas la seule approche pour une startup mais c’est celle que nous vous recommandons dans la plupart des cas. En complexifiant son produit, on se perd facilement dans le One more feature qui ne fera que diluer votre solution au problème originel.

Un MVP n’est pas un mauvais produit, mais seulement un produit qui répond à la frustration de vos clients. Et qui y répond parfaitement bien.


 Découvrez Devidia

Agence web 360° sur Toulouse, Devidia est spécialisée dans la création de sites web et d’applications mobiles, le conseil en stratégie digitale et le growth hacking..
Vous avez un projet ? contact@devidia.net ou directement au 09 50 57 68 12.

RÉPONDRE

Laissez votre commentaire
Renseignez votre nom