#Startup : Comment financer sa startup avec 0€ ?

0
525
Nombre de vues
financement
La première chose à laquelle on pense pour financer sa startup est le prêt bancaire. Cependant les banques accordent de moins en moins de prêts et il faut de plus en plus de garanties. Tous ces facteurs font qu’il peut être plus compliqué de lancer sa startup.
Voici quelques solutions et astuces qui vous permettront de financer et de réussir votre startup avec 0€.

 

Soyez votre propre financement : le boostraping

Le boostraping est le fait de générer son propre financement par une activité complémentaire à son activité principale. Vous cumulez plusieurs activités qui vous permettront de développer votre projet. L’avantage est que vous ne dépendez de personne, si ce n’est de vous même. L’inconvénient est que cela peut parfois prendre du temps… C’est une sorte d’auto-financement, un emprunt à vous même.

 

Faites appel à votre communauté : le principe du crowfunding

communautéLe crowdfunding se traduit littéralement par « financement participatif ». Ce principe consiste à faire appel à sa communauté en lui demandant de vous aider à financer votre projet.

En résumé vous présentez votre idée à votre communauté qui va soutenir votre projet en effectuant des dons. Ces dons vous aident à construire un capital qui vous permettra de vous développer par la suite.

Le crowdfunding a vu naître des plateformes spécialisées qui permettent son ascension. On a par exemple les sites tels que Mymajorcompany pour la musique ou encore KissKissBankBank pour tout projet quel qu’il soit (startup, édition, musique, etc.). Il suffit de présenter son projet, d’indiquer le montant à collecter et le temps accordé à la collecte.

Publicité Google Chrome en partenariat avec Mymajorcompagny illustrant le fonctionnement du growfunding

 

Concernant KissKissBankBank, la plateforme propose un petit plus et met en forme une sorte « d’échange » qui offre à chaque contributeur une récompense en fonction de sa participation.

Promouvoir et financer sa startup à l’aide du crowdfunding est une initiative qui peut être très positive puisqu’elle inclue comme acteurs du projet ses futurs clients. En effet, il y a de très fortes chances que ceux qui financent votre projet soient aussi ceux qui vont consommer votre futur produit et en faire la publicité !

 

Quelques alternatives au crowfunding : le crowequity et les Business Angels

business angels

Il existe une alternative au crowfunding, le crowequity qui est basé sur le même principe : il faut faire appel à sa communauté.

Le financement s’effectue grâce à des dons. La différence est que chaque acteur financier devient également un actionnaire de la startup. Une fois le don injecté dans le projet, le contributeur récupère par la suite une part sociale proportionnelle à son don.

La plateforme Wiseed est alors faite pour toute startup, projet immobilier ou encore innovation sociale et écologique. Elle représente aujourd’hui 189 projets financés et une levée de fonds de plus de 91 millions d’euros.

Contrairement au crowequity, les Business Angels ne visent pas une communauté mais des profils spécifiques.

Ce sont des personnes physiques à qui on demande un financement mais également un accompagnement personnalisé. Cela se traduit par apport de compétences, d’expérience et de réseaux relationnels pour aider au démarrage de la startup. Cet investissement personnel supplémentaire caractérise le business angel.

Vous pouvez vous diriger vers des plateformes telles que France Angels qui vous mettent en relation avec des Business Angels ou encore Euroquity qui met en relation des entreprises et des investisseurs.

 

Renseignez vous auprès des administrations : les subventions publiques

Les startup peuvent être sujettes à des subventions publiques. Ces subventions peuvent être variées et être accordées selon différents critères.

Certains entrepreneurs en réinsertion professionnelle ou demandeurs d’emploi peuvent bénéficier du dispositif « Nacre » qui comprend une aide à la création d’entreprise, au développement de celle-ci avec une aide financière comprenant un prêt à taux zéro et une exonération des impôts pendant un an.

Par ailleurs, en fonction du projet, certaines subventions peuvent être accordées. En effet, si votre projet est innovant, celui-ci peut à la suite d’un concours bénéficier d’une bourse. Il y a par exemple le concours i-Lab organisé par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche qui récompense 60 à 150 lauréats par an. Il existe également la Bourse French Tech qui peut couvrir jusqu’à 70% des dépenses éligibles de l’entreprise (dans la limite de 30 000 euros).

Les startup peuvent également bénéficier sous réserve d’éligibilité de prêt d’amorçage ou encore d’« avance innovation » auprès de la BPIFrance.

 

Une dernière solution alternative au prêt classique : le prêt d’honneur

Les prêts d’honneur sont des prêts complémentaires pris à votre nom pour compléter le patrimoine de votre entreprise. Cela signifie que ce sera au créateur de l’entreprise de rembourser le crédit et non pas à l’entreprise à qui il profite. Ces prêts sont accordés et gérés par des organismes dont les fonds sont souvent alimentés par la puissance publique.

Ces prêts sont souvent exonérés de garanties ou de caution et permettent d’agir comme un levier pour la startup.

Réseau Entreprendre et Initiative France sont les principaux réseaux qui accordent ce genre de prêts. Le remboursement est personnalisé et peut s’étendre jusqu’à 5 ans selon les réseaux.

 

Retrouvez tous nos conseils pour lancer votre startup ici.

Si vous souhaitez développer la croissance de votre start-up, n’hésitez pas à contacter Devidia pour un accompagnement d’experts.


 Découvrez Devidia

Agence web 360° sur Toulouse, Devidia est spécialisée dans la création de sites web et d’applications mobiles, le conseil en stratégie digitale et le growth hacking..
Vous avez un projet ? contact@devidia.net ou directement au 09 50 57 68 12.

RÉPONDRE

Laissez votre commentaire
Renseignez votre nom