#UXDesign : Bâtir des personas en 3 étapes

0
589
Nombre de vues

Les personas sont des outils utilisés en UX Design qui permettent de connaître les attentes des utilisateurs et les raisons qui guident leurs choix lorsqu’ils naviguent sur un site ou utilisent une application.

Imaginer n’est pas savoir

Lorsque l’on travaille en tant que designer UX, on fait souvent face à des clients qui disent connaître leurs utilisateurs. Or, il y a une grande différence entre le fait de croire connaître ses utilisateurs et comprendre réellement ce qui motive leurs décisions.

Connaître un utilisateur ne signifie pas l’avoir classé dans une catégorie, un tableau, un type de cible ou faire ressortir des chiffres et des statistiques. Laissons ça au marketing !

Connaître un utilisateur, c’est être intime avec lui, connaître sa personnalité, ses goûts, les raisons qui le poussent à aimer une marque plutôt qu’une autre, aller faire ses achats en magasin plutôt que sur Internet, etc.

Un utilisateur n’est pas un numéro, c’est une personne ! On a parfois tendance à l’oublier et pourtant c’est une notion indispensable si on veut réussir à lui vendre un produit ou un service.

Pour bien comprendre comment pense et agit un utilisateur, on utilise des outils appelés personas.

Règle n°1 : Effectuer un travail de recherche

Une erreur courante est de concevoir des personas sans recherches préalables, juste à partir de ce qu’on pense connaître des utilisateurs (et on fait donc la même erreur que les clients). Il est donc primordial de mettre en place un processus de recherche d’utilisateurs afin de bien les connaître et de les questionner au travers de focus groupe ou d’interviews.

Si à première vue ce travail semble chronophage, il est pourtant indispensable pour obtenir des informations utiles et permettra de concevoir un service bien plus satisfaisant pour les utilisateurs finaux avec beaucoup moins de modifications à faire par la suite.

personas-wireframe

Règle n°2 : se baser sur les similitudes de comportements

En général, on a tendance à classer les gens en se basant sur les différences typologiques tels que l’âge, le genre ou encore la profession. Dans le cas des personas, il est plus pertinent de travailler sur les raisons qui motivent les comportements.

Règle n°3 : nommer ses personas par prénoms ou qualificatifs

On voit souvent des personas qualifiées de façon très précise : prénom, âge, profession, situation familiale, etc.. Chaque designer UX a sa façon de procéder et certains ne sont pas forcément des adeptes de cette précision extrême, la trouvant trop anecdotique, tandis que d’autres l’appliquent afin de construire de l’empathie envers les utilisateurs.

Si vous n’êtes pas partisans du fait de nommer les personas, vous pouvez lui attribuer un terme comme “Le nouveau venu” qui peut prendre englober plusieurs personnes comme un étudiant ou un touriste. L’avantage d’employer des termes un peu plus générique est qu’on peut ainsi retrouver une typologie de personnes dans plusieurs personas.

RÉPONDRE

Laissez votre commentaire
Renseignez votre nom